Lettre à mon fils : pour tes 5 ans mon beau Thomas

IMG_1001 IMG_1004 IMG_1187

Pour ma première publication dans le thème  »Trois Petits Pois », je crois que ce petit texte est tout indiqué 🙂

Lettre à toi, mon beau Thomas, pour tes 5 ans aujourd’hui, 25 avril 2015.

Mon beau Thomas … mon p’tit «Thombis» …

Je ne sais exactement quels mots trouver afin de souligner adéquatement tes 5 ans.

Je pourrais y aller avec le classique «Il y a 5 ans, ma vie a basculé et s’est immergée de bonheur lorsque tu es venu au monde et que je t’ai tenu dans mes bras», mais tu me connais … pas mon genre.

C’est vrai que tu es un cadeau précieux, mais, avoir un enfant, c’est comme une relation amoureuse : pas toujours un conte de fée.

Je n’irai donc pas sur le chemin de «la vie en rose», mais je te promets de laisser parler mon cœur.

Il y a 5 ans, je n’avais absolument aucune idée de ce qui m’attendait.

Aucune idée des centaines d’heures sans dormir, de mes blessures post-accouchement (physiques et mentales !), de mes nombreuses larmes et du traumatisant voyage en avion en Floride (suivi de ton Interminable «terrible two» !!!).

Je ne suis pas une mère parfaite. Je fais des tonnes d’erreurs (et ce n’est pas fini). Tu n’es pas toujours parfait non plus et tu feras des tonnes d’erreurs.

La vie, ce n’est pas comme dans les films et ce n’est pas non plus comme dans les livres (et Dieu sait que j’en ai lu !!!).

Par contre, tu es et restera toujours mon Thomas, mon «Thombis» et je ne remercierai jamais assez la vie d’avoir l’immense privilège que tu sois mon fils. Quoi qu’il advienne dans le futur, sache que je t’ai aimé dès le premier instant et que, grâce à toi, je sais précisément ressentir ce que l’on nomme «amour inconditionnel». Grâce à toi, je suis une meilleure personne et j’ai grandi.  Du haut de tes 5 ans tout neufs, tu m’enseigne le moment présent, le regard complice, l’émerveillement et ton sens déjà profond de la famille. Tu as su accueillir rapidement un petit frère et une petite sœur et tu sais déjà veiller sur eux.

Mon cœur de maman a peine à croire que tu grandi si vite … mais j’ai au moins maintenant l’immense privilège d’occuper la noble position de «maman à la maison» et d’enregistrer chaque précieux moment que l’on peut partager ensemble.

Continue d’être curieux, de foncer dans la vie, de courir partout, de rire aux éclats, de t’exprimer quand ça ne fait pas ton affaire, de vouloir jouer au hockey à 6 :10 le matin, de me surprendre à apprendre à écrire ton nom tout seul, d’arriver avec ton petit banc pour venir m’aider à cuisiner, de poser tes tonnes de questions pour tout comprendre, de jouer au superhéro … Tu penses parfois que l’on ne remarque pas tout ça … ou peut-être même que tu fais trop de bruit … mais sache que maman aime te voir bourdonner partout autour d’elle et que je n’ose même pas imaginer le jour où tu auras moins besoin de moi et que tu tourneras le coin de la rue avec ton petit vélo … tout seul !

Bonne fête mon grand garçon.

Je t’aime, tout simplement 🙂

Advertisements

One Comment Add yours

  1. Lionel dit :

    Tout simplement un magnifique et beau message Sylvia…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s